Le marché du haut rendement tel qu’on le connaît a commencé à s’« institutionnaliser » dans les années 1970/1980, sur la simple constatation que les investisseurs percevaient une rémunération excessive au regard du risque de défaut, plutôt moyen, associé aux obligations non notées investment grade. De notre point de vue, ce constat ne se vérifie plus systématiquement (et se révèle même généralement inexact) dans le contexte actuel. Toutefois, nous pensons qu’il devrait toujours se confirmer du moment que la construction et la gestion du portefeuille respectent notre philosophie d’investissement éprouvée ainsi que les exigences de notre processus.

La dette à haut rendement surperforme dans le temps de nombreuses autres classes d’actifs, sur la base de son rendement total. Voir ci-dessous le rendement total (en valeur cumulée) par classe d’actifs, entre juin 2007 et décembre 2017.

Les analyses historiques ne garantissent pas les performances à venir. Source : Bank of America Merrill Lynch au 31 décembre 2017.